Survival Park est un contre-dispositif transmedia pensé et mis en place par un groupe d’artistes à propos de l’emballement catastrophiste autour de l’hypothétique fin du monde du 21 décembre 2012. Survival Park questionne l’émergence d’une économie de la peur comme fruit du débat politique contemporain, et les processus complexes de manipulation symbolique que cette économie peut induire. Avec sérieux, humour et auto-dérision, Survival Park s’approprie le thème du « survivalisme » alors que celui-ci semble être la dernière perspective « de sortie » proposée par une société anxiogène en crise. Survival Park médite enfin sur les réponses métaphysiques qu’apporte notre temps à la peur ontologique générée par une catastrophe imminente illusoire.

Survival Park fonctionne en 3 ensembles :


Survival Park est une production Labomedia / Bandits-Mages avec le soutien du Dicréam (CNC).